Électricité: la baisse de production d’EDF pour 2022 coûtera 5 milliards d’euros de plus au groupe

Posted on

Ce surcoût s’explique par la fermeture de près de la moitié des réacteurs nucléaires de l’énergéticien.

EDF a revu mercredi à la hausse de 5 milliards d’euros, à 29 milliards, l’impact sur son Ebitda du défaut générique de « corrosion sous contrainte » qui frappe ses réacteurs les plus puissants. Le groupe, qui a réalisé un Ebitda de 18 milliards l’année dernière, risque d’être dans le rouge cette année.

À cause des contrôles et réparations pour « corrosion sous contrainte », EDF produira moins de mégawattheures cette année. Comme il les avait déjà vendus en avance pour se couvrir contre les risques de fluctuation du prix de l’électricité, le groupe doit les racheter sur les marchés de gros. Or, le prix du mégawattheure n’en finit pas de flamber, alourdissant le coût des rachats d’électricité. Depuis la dernière estimation du coût de l’incident, fin juillet, les prix, déjà stratosphériques à l’époque, ont encore progressé. Ils sont passés, selon EDF, de 850 à plus de 1000 euros pour les mégawattheures livrables durant les derniers mois de 2022.

À lire aussiÉnergie: comment les errements de l’État et les déficiences d’EDF mettent la France à genoux

Ce problème de corrosion, dévoilé en décembre 2021, aura des conséquences sur plusieurs années. La production 2022 devrait se situer « dans le bas de la fourchette de 280-300 térawattheures (TWh) », a précisé le groupe. À comparer avec une production de 393 TWh en 2018. En 2023, la production sera également historiquement très basse, entre 300 et 330 TWh. Elle commencera à remonter légèrement seulement en 2024, aux alentours de 315-345 TWh. Ces prévisions « ne sont pas exception­nelles », a reconnu mercredi dans une litote Cédric Lewandowski, directeur exécutif en charge de la gestion du parc, devant les députés de la commission des affaires économiques. La production est également réduite à cause du lourd programme de mise aux normes des réacteurs, qui bat son plein. Il était prévu de longue date à leurs 40 ans. Dans le cadre de ce « grand carénage », EDF a programmé cinq arrêts, d’une durée exceptionnelle de cinq à six mois, entre 2022 et 2024.

À VOIR AUSSI – Électricité: l’UE veut plafonner les revenus des producteurs d’énergie

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services